Accueil > Programmes> Maroc> Actualités > Septembre 2018 – Violences conjugales et justice : visite d’échange d’une (...)

Septembre 2018 – Violences conjugales et justice : visite d’échange d’une délégation de magistrats marocains en Belgique


Du 17 au 21 septembre 2018, six magistrats marocains d’Oujda, accompagnés de la présidente de l’association partenaire de RCN Justice & Démocratie au Maroc, l’association Oujda Ain Ghazal 2000, sont venus en Belgique afin d’échanger avec des acteurs de la justice belge sur le traitement des violences conjugales. A ce titre, la délégation a rencontré l’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes (https://igvm-iefh.belgium.be/fr), le service de permanence du Parquet de Bruxelles, le service d’accueil des victimes et de médiation de la Maison de Justice de Bruxelles, l’association Praxis mettant en œuvre des peines alternatives pour les auteurs de violences conjugales en vue d’une responsabilisation (http://www.asblpraxis.be/), le Family Justice Center de Malines (https://www.familyjusticecenter.org/) assurant une réponse concertée de l’ensemble des services intervenant auprès des victimes de violences, et des magistrats de presse. Le 19 septembre 2018, une quarantaine de professionnels (avocats, magistrats, policiers, psychologues, médiateurs, assistants de justice et chercheurs) ont participé à un séminaire d’échange sur la thématique : « violences conjugales : les approches sociales et restauratrices de la justice – regards croisés Maroc-Belgique ». A la fin de la visite d’échange, alors que la loi 103-13 de lutte contre les violences faites aux femmes venait tout juste d’entrer en vigueur le 12 septembre 2018 au Maroc, les magistrats marocains ont manifesté leur volonté de donner sens à cette loi notamment en développant des mesures alternatives permettant la prise en charge de l’auteur de violences conjugales d’un point de vue psychologique, de renforcer la coordination entre les différents professionnels notamment au travers des cellules judiciaires de prise en charge des femmes et filles victimes de violence, de mettre en place des magistrats de presse pour renforcer la transparence de la justice, ou encore de développer des outils de médiation restauratrice.

Cette visite intervient dans le cadre du programme « TAMALLOUK », et fait suite à une première visite d’échanges organisée en décembre 2017 à Oujda au Maroc, en partenariat avec l’Institut de Formation Judiciaire belge (http://www.igo-ifj.be/fr) financé par la coopération belge au développement (DGD) et la Fondation Roi Baudouin (FRB). Ces visites ont pour but de favoriser le partage d’expériences entre magistrats belges et marocains afin de soutenir des changements d’attitude genre au niveau du traitement des cas de violences basées sur le genre (VBG) par les acteurs professionnels et ainsi contribuer à la réduction des VBG et un meilleur respect de l’égalité genre au Maroc.